Artiste photographe, Paulous, artiste lorrain, photographe Port-la-nouvelle
Naviguer dans les galeries du site de Paulous, artiste photographe
Table des matières du site
Contacter Paulous, artiste photographe
Naviguer dans les galeries du site de Paulous, artiste photographe
Paulous photographe contemporain Lorrain, Qui suis-je ?
Paulous photographe contemporain Lorrain et Picardie, mes choix et mes conseils pour choisir un appareil
Table des matières du site
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Artiste photographe, Paulous, artiste lorrain, photographe Port-la-nouvelle

Paulous

Entrée

Nocturnes

Naviguer...

Site www.paulous.fr - Créateur et webmaster du site : paul-artiste-photographe

 paul-artiste-photographe est un nom de domaine protégé.

L'hébergement est assuré par : lerelaisinternet.com


Mails - paulous@orange.fr

Tel : +33 618 048 096 - 06 18 04 80 96

Paulous est un nom de domaine progégé

  

Formulaire

de contact

  

Changer de galerie

  

Infos

diverses

  

 mes choix

techniques

  

Table des matières

Les docks

Bages le soir

Nuit d'or

Vieux marché

Silence

Rue rouge

Bar du soleil

Ma G 14

Jeux de reflets

Blanc sur noir

Ref - 003.155.328


Titre - Docks


Format - H 50 cm x L 50 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'oeuvre originale :   230 euros

Ce dock est une image typique de Port-la-nouvelle, mais qui petit à petit perd de son charme, de son mystère, de son ame. Pour des soucis de rentabilité, d'homogénéité, de propreté, d'efficacité, les gestionnaires en font une masse de béton. Les vieux lampadaires sont remplacés par de puissants projecteurs, les vieilles ouvertures dans les façades font place à de magnifiques murs lisses... plus de vieux matériaux archaïques... du beau, du dur, de l'inusable !


Heureusement j'ai pu capter pas mal de jolies vues (uniquement de nuit, car de jour... ouh la la... !).


En voici donc une que j'aime beaucoup de par l'architecture créée par les jeux d'ombres et de lumières, par la vraie vie.

Ref - 003.412.539


Titre - Bages le soir


Format - H 40 cm x L 50 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


Le tirage original :   230 euros

Les étangs de Bages et leurs mille facettes font un spectacle toujours renouvellé pour le photographe que je suis. Le soleil, le vent, la brume, l'été ou l'hiver transforment sans cesse ce joli paysage marin. Je ne m'en lasse pas, malheureusement, les accès ne sont ni aussi libres, ni aussi calmes qu'on pourrait l'espérer. Le monde automobile y a largement pris sa place.


Bien entendu, il reste quelques espaces intacts, mais dépéchons nous d'en profiter avant... avant que le souci du confort n'amène à de belles grandes routes... avant que le tourisme n'impose de belles aires de pique-nique... Pour l'instant, ne ralons pas ! C'est beau, c'est presque protégé, c'est parfois calme.


Le soir est un moment privilégié pour la photo car le soleil couchant est remarquablement placé pour aider et non bloquer toute photo et les couleurs deviennent fabuleuses, riches, un peu irréelles. Pourtant, ce bleu profond existe bien.


  

Ref - 031.418.588


Titre - Nuit d'or


Format - H 40 cm x L 50 cm


Photo contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.

L'original initial :   210 euros

Ce paysage magique, d'or, de nuit et de bleu est un pur émerveillement pour le promeneur un peu noctambule que je suis parfois. Ces moments sont particuliers car le photographe se sent alors vraiment seul, mais pas isolé ; il fait nuit, mais avec la lumière permanente du sud on voit parfaitement les moindres détails ; Tout est silencieux mais on entend partout les grincements énervants des chauve-souris ; il n'y a pas de vent, mais l'eau clapote sur le rivage...


La vie de ces étangs, c'est tout cela. Quant aux couleurs, elles changent si souvent que le photographe n'en vient jamais à bout ! C'est un grand spectacle sans fin...

Lors d'une promenade nocturne, et en hiver : les rues des villes la nuit ne sont pas sinistres mais il ne faudrait pas grand-chose pour qu'elles le deviennent. Saint-Malo est tout à fait représentatif de cet équilibre 'tout juste' si l'on s'y promène hors des périodes touristiques.  Si la pluie s'y rajoute, là, tout de suite, le romantisme se transforme en déprime. Mais sinon, c'est une ville faite pour les peintres ou les photographes. Les éclairages ne plombent pas trop, la voute céleste joue bien avec les reflets de l'océan et les pavés nombreux apportent leur touche d'originalité... une originalité il faut l'avouer parfois bien glissante ... !


Et n'oublions pas de rappeler que Saint-Malo est une ville sauvegardée, tout au moins, à peu près, riche d'histoire, aux rues, places, remparts, absolument magnifiques. Il faut y aller au moment des grandes marées. Là... spectacle garanti !

Ref - 003.117.403


Titre - Vieux marché


Format - H 30 cm x L 40 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   200 euros

Nous avons tous besoin parfois de silence. C'est assez paradoxal, mais nous trouvons notre silence dans des lieux parfois insolites et qui plus est, bien souvent bruyants. Nous pouvons le trouver, assis sur un banc, à regarder un lac immobile et désert. Il est aussi, il est peut-être aussi, à une terrasse de café ou au fond d'un restaurant pourri. J'avais voici peu encore l'habitude de le retrouver, lorsqu'il me devenait indispensable, assis devant un petit étang. Mais je me suis vraiment éloigné, par la force des choses,  de ce petit endroit de paix... c'est la vie...


Le jour de ce cliché, mon silence était bien plus qu'une nécessité.


Avec ce silence, l'homme se ressource, se revigore, se recadre, se resitue. Ce n'est pas faire le point car ce n'est pas du tout faire un bilan quelconque.


On fait un bilan, pour réfléchir à conserver ou changer l'orientation...

On savoure le silence pour une pause d'un moment, pour le déguster comme un délice, ou reprendre des forces.

  

Ref - 003.700.829


Titre - Silence


Format - H 40 cm x L 50 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   200 euros

Ref - 003.651.703


Titre - Rue rouge


Format - H 40 cm x L 40 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   170 euros

C'est un petit lieu bizarre dans Perpignan, ni placette ni passage, ni cour privée. Fermé la nuit on se demande bien pourquoi, il en devient d'autant plus mystérieux. J'y passe très souvent et mon plaisir de la photo est toujours le même, c'est un endroit magique. La pièce est noire, totalement, et l'on joue avec la lumière qui entre en face de nous, de l'autre coté.


Petit détail amusant : en face, tout ce rouge n'est pas toujours là. Il l'était à ce moment là car nous étions en période de soldes et la boutique avait construit son harmonie sur le rouge et blanc.


Bien honnêtement, en faisant cette photo, j'ai uniquement pensé à la violence des couleurs, aux oppositions, aux alternances mais je n'ai vu aucune signification particulière de plus. J'ai trouvé cela très beau. C'était une raison tout à fait suffisante...

Ref - 003.229.606


Titre - Bar du soleil


Format - H 40 cm x L 50 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   210 euros

Voici ce que l'on peut ramener parfois d'une belle promenade solitaire, de nuit, à Saint-Malo en hiver. C'est tout un programme !  Je n'ai pas voulu que l'on puisse voir, mêmt tout simplement entrapercevoir le moindre morceau de plage, la moindre allusion qui fasse comprendre que nous sommes au bord de l'eau.


Encore une fois, je ne cherchais pas à donner un sens profond à cette photo. Par contre j'ai trouvé que la vie faisait parfois de drôles de pieds-de-nez. Parce que ce bar, à cette heure là, c'était vraiment tout, sauf à un bar, et encore moins au soleil ! Je suis resté vraiment en extase devant cette scène et les questions soulevées... pourquoi ces chaises n'étaient-elles pas rentrées alors que la saison était terminée, et qu'en plus, il n'y avait plus de table... bizarre !


C'était un peu comme le reste d'un théatre et j'ai imaginé un petit peu les acteurs, les vacanciers savourant une glace, les serveurs courant entre les tables... ...et j'étais là, tout seul, sur cette plage en hiver...


Artistiquement, ce qui m'a vraiment plu, c'est l'éclairage à la fois brutal et inutile, ces pierres de Bretagne brillantes des embruns, pas encore usées... Si j'avais eu quelqu'un avec moi, je l'aurais fait asseoir, seul, au pied du lampadaire le plus éloigné, ne faisant rien... mais voilà ! j'étais seul.

Ref - 031.355.472


Titre - Ma G 14


Format - H 40 cm x L 50 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   230 euros

Cette grue portuaire, celle de gauche, je l'appelle 'ma G 14' et je m'en sens réellement le propriétaire tellement j'ai pu passer de temps à la regarder, la photographier, de jour ou de nuit, en mouvement ou immobile. Depuis longtemps je la convoitais (en photo bien sûr) et je savais à peu près bien comment je la voulais. Il me fallait qu'elle soit bien éclairée, mais il fallait que monsieur météo accepte de m'envoyer derrière, de gros nuages noirs. Comme pour un portrait de studio, tout simplement, de la lumière par les cotés, fond noir... exactement.


Mais attention ! L'éclairage, il fallait qu'il soit suffisant pour bien définir les contours, pas trop puissant pour ne pas tout griller. Eh bien voilà ! C'est arrivé. Et le comble, c'est que j'étais là à cette période là, ce soir là, à la bonne heure... oups !

Ref - 031.536.186


Titre - Jeux de Reflets


Format - H 50 cm x L 50 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   210 euros

Cette photo du port de Port-la-nouvelle est un festival de lumières, de couleurs, de reflets, de copies. Tout l'arc-en-ciel est là. Face à ce spectacle je voulais faire s'embaler notre imagination. Il fallait conserver suffisamment de netteté pour former une scène compréhensible, mais il fallait aussi brouiller un peu comme lorsque nous fermons un petit peu les yeux. Plusieurs clichés pris les uns après les autres, assez vite, m'ont donné une gamme assez variée, et ce cliché, lui, me donne satisfaction.


Toutes ces couleurs violentes, fortes, étonnamment, ne sont pas agressives et la scène est joyeuse, festive. Lorsque j'ai été assuré d'avoir capté correctement tout cela je me suis retrouvé excité comme un gamin face à un nouveau jouet. C'est une vraie belle photo.

Ref - 003.164.802


Titre - Blanc sur noir


Format - H 40 cm x L 40 cm


Contrecollée / laminée

sur complexe alu-Dibond,

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


L'original initial :   190 euros

L'histoire du blanc se confond toujours avec celle du noir, et inversement. Lequel était sur terre le premier ? Lequel peut prétendre à la domination, à la prépondérance, ou simplement à la priorité. Certainement le noir puisque lui, peut effacer tout, étouffer, faire disparaître, du moins le prétend-il !


Mais si l'on y regarde de plus près, ne serait-ce que sur cette photo, il suffit que le blanc prenne sa pleine puissance et il empiète alors sans trop de difficulté sur le domaine du noir. Par contre, c'est vrai, la lutte pour conserver cette place reste alors permanente et l'équilibre fragile.


J'aime le noir lorsqu'il accepte de jouer la même symphonie que les autres couleurs qui l'environnent. Alors, tout est vraiment beau, très beau. Le noir n'est plus totalement noir, il ouvre sa palette, lumières et couleurs s'y engouffrent et nous jouent la plus jolie des musiques. Regardez ce spectacle tout simple sur cette photo, et pourtant, que c'est beau, émouvant de beauté.

  

Entrée

du site

Naviguer

Table des matières

De nuit : Produire ou réaliser une belle oeuvre photographique n'est pas quelque chose de réservé aux experts (soi-disants). Certes, c'est un petit peu plus difficile que la photo de voyage au printemps. Il faut s'y mettre avec : du sérieux, de la méthode, et si possible pas mal de fondamentaux bien assimilés. Remarque tout de suite : le matériel joue un rôle important, non pas de réussite, mais c'est un 'plus' souvent facilitateur. A part ça ?


D'abord, il faut en faire, en faire encore, en faire beaucoup pour essuyer un échec, des échecs, beaucoup d'échecs jusqu'au jour où l'on réussi une première superbe photo, puis une seconde et ça s'enchaine. Pas de mystère : du travail, encore du travail.


Mais surtout : il ne faut pas chercher à restituer ce que l'on verrait en plein jour (sinon, autant faire la photo le lendemain à midi ! ). La photo artistique de nuit, c'est capter de l'imaginaire car tout est transformé par les ombres, les éclairages artificiels, et, un petit détail : il ne faut pas hésiter avec de très légers 'bougers' à créer des flous, des légers flous...  et parfois de plus importants, tout dépend de ce que la nuit vous raconte...