Paulous photographe contemporain Lorrain, Qui suis-je ?
Contacter Paulous, artiste photographe
Contacter Paulous, artiste photographe
Paulous, photographe contemporain, confrontation d'idées.
Artiste photographe, Paulous, artiste lorrain, photographe Port-la-nouvelle
Naviguer dans les galeries du site de Paulous, artiste photographe
Paulous photographe contemporain Lorrain, Qui suis-je ?
Contacter Paulous, artiste photographe
Naviguer dans les galeries du site de Paulous, artiste photographe
Table des matières du site
Table des matières du site
Paulous photographe contemporain Lorrain, Qui suis-je ?
Paulous photographe contemporain Lorrain et Picardie, mes choix et mes conseils pour choisir un appareil
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...
Contacter Paulous, artiste photographe, le monde de la couleur...

Paulous

Le noir et blanc ...

 Le Noir et Blanc est une approche aux exigences particulières car d'un coté la palette est très restreinte (le noir, rien que le noir), et de l'autre, l'oeil qui s'y pose est particulièrement exigeant, peu conciliant et extrèmement esthète. Le plus petit défaut, le plus léger déséquilibre, devient de suite un désastre. D'une oeuvre 'couleurs' on dira  "dommage que ce fond... ou... j'aurais préféré un arrière plan davantage..." alors que face à une oeuvre en N et Bl, on ne dira rien, on passera, et on ira plus loin. Pas de demie-mesure, c'est bon ou c'est rejeté.


 Ici on attend beaucoup de rigueur dans la gestion du trait, du volume, ou de l'espace, dans le contenu aussi. Ce contenu demande à être 'complet', chaque cliché est une histoire et chaque histoire exige de se suffir à elle-même.


Bien plus que pour n'importe quelle autre approche graphique, ici le cadrage joue le rôle principal. C'est lui qui place les éléments et qui donne à chacun d'entre eux sa hiérarchie dans l'architecture de l'oeuvre. On ne se rattrape pas d'un mauvais cadrage. Reste alors à définir ce qu'est un mauvais cadrage, comment n'en faire que des bons.


Pour l'instant, j'ai soumis à votre jugement cette dizaine de clichés qui sont chargés d'émotion.


Bonne visite !

Naviguer

  

Formulaire

de contact

  

Changer de galerie

  

Table des matières

- Ûbersetzen - Translate -

  

Infos

pratiques

  

 Choix

techniques

L'atelier

Rouages

Vélo

Issue de

Tunnel

C'était lorsque

Le parapluie

Habitat humain

Vélos

Lac et hiver

Ref - 803.473.501


Titre - Dans l'atelier


Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prête à accrocher.


Le tirage original :   170 euros

Bien sûr, c'est aussi en pensant aux structures, aux lignes, aux perspectives que j'ai travaillé sur cette photo. Mais j'aime, et ce n'est un secret pour aucun visiteur de ce site, oui j'aime ces perspectives fuyantes qui ouvrent sur la lumière ou sur un autre univers. C'est le passage de... vers...


Ce cliché m'a apporté ce que j'en attendais, avec ces lignes, ces plans différents qui s'emboitent, s'ajustent, se complètent fuyantes et qui finalement se rejoignent vers un infini, mais aussi avec toutes ces lignes qui les coupent en perpendiculaire et qui 'marquent' l'espace, qui le coupent en tranches.


A l'abri, le regard petit à petit franchit la porte de l'atelier, hésitant, presque timidement. Mais surtout, c'est une démarche toute de douceur, de calme....

Ref - 729.094.575


Titre - Rouages


Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


Le tirage original :   190 euros

En réalisant cette photo puis en la publiant sur la page d'entrée dans la galerie 'noir et blanc' de mon site, et parfois en l'exposant, avant tout, je me fais plaisir. Il n'y a aucune réflexion sur la dureté du travail manuel, ou sur la symbolique de l'engrenage, non, rien. Simplement j'ai trouvé magnifique cet énorme système, et je me suis lancé à moi-mème le petit défi, sans avoir le temps de changer d'objectif ou de chercher le bon éclairage ou de ceci cela patati patata... (c'était pendant une visite guidée et il fallait donc suivre le guide !... ), défi d'une photo, jolie si possible, et technique.


Amis visiteurs, surtout pour ceux qui pratiquent un peu la photo, je suis assez content de mon résultat. Manque de modestie, peut-être, mais ça ne change rien, je suis satisfait ! J'ai pu obtenir les minima techniques mais surtout je crois avoir compris et bien transmis l'esprit de ce que découvrait mon regard. 


Et voilà ! Tout content de moi, je vous livre cette photo. N'hésitez pas à me la commenter ou à me faire parvenir l'une des votres, je la publierai ici avec plaisir.

Ref - 765.622.169


Titre - Le vélo au bout du couloir


Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   170 euros

Si l'on se prend un petit peu de temps pour regarder en ouvrant bien les yeux et l'esprit, ce qui nous entoure, ce sont de belles surprises qui nous attendent.


Un vélo appuyé contre un mur, c'est toute une histoire. Un homme qui circule en vélo, finalement, c'est assez banal. Un vélo dans une vitrine, cela n'a rien de très artistique... Mais si vous regardez attentivement autour de vous, avec ces vélos posés, ou rangés, ici ou là, ce sont des petites histoires qui vous seront alors racontées.


Le vélo contre le mur... qui l'a laissé là ?  et combien de temps va t-il rester ainsi ?  Mais il y a aussi la qualité de l'image qui vous est ainsi offerte. C'est, je trouve, souvent très 'esthétique'.


Sur cette thématique, cette photo, avec le vélo dessiné entre contre-jour,  figure en bonne place dans mon classement personnel des belles photos.

Ref - 707.400.617


Titre - Issue de parking


Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


Le tirage original :   190 euros

A la porte de ce parking, je rêvassais, je me demandais ce que je pouvais faire de ça... En couleurs, le résultat n'eut pas été mauvais car cette sortie est suffisamment laide pour attirer l'oeil.


En fait, ce qui me tortillait l'esprit, c'était toute cette gamme de tons et toutes les lignes de structure qui partaient dans tous les sens, créant des biais, des trapèzes, des flous. Il y avait tous les ingrédients pour en faire quelque chose de totalement loupé.


Du coup, j'ai mis du temps à trouver le (les) bon cadrage, le contraste suffisamment équilibré, les jeux d'ombres... Les choix de ce cliché, pour mon grand plaisir, sont totalement anti-académiques et ne respectent aucune des fameuses règles des tiers, des diagonales, etc...


Finalement... un bien joli résultat !

Ref - 812.528.113


Titre - Le passage du dessous


Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   170 euros

Bien sûr, c'est aussi en pensant aux structures, aux lignes, aux perspectives que j'ai travaillé sur cette photo. Mais j'aime, et ce n'est un secret pour aucun visiteur de ce site, oui j'aime ces perspectives qui ouvrent sur la lumière ou sur un autre univers. C'est le passage de... vers...


Ce cliché m'a apporté ce que j'en attendais, avec ces lignes, fuyantes et qui se rejoignent vers un infini, mais aussi avec toutes ces lignes qui les coupent en perpendiculaire et qui 'marquent' l'espace, qui le coupent en tranches.


Techniquement, ce n'était pas une grande difficulté. Avec un peu de soin et d'attention...


  

Lors de nos promenades nous aimons jeter un oeil indiscrêt à l'intérieur d'une maison rustique, au travers de la grille d'un jardin, parfois avec mème un oeil très insistant pour nous régaler d'un beau jardin, d'un petit jardin romantique, d'un magnifique parterre de fleurs, d'un bel équilibre esthétique. Cette photo fait partie de mes petits coups d'oeil.


Certes les puristes vont pouvoir critiquer tout leur saoul cette photo. Elle ne respecte rien, se moque des trois tiers, rejette les contrastes, ignore les grands équilibres.


J'aime son charme. C'est tout.


  

Ref - 770.135.525


Titre - C'était lorsque

Format - H 40 cm x L 40 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   170 euros

Ref - 851.236.227


Titre - Le parapluie

Format - H 45 cm x L 60 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   230 euros

Avec la présentation de cette photo, je me place totalement dans la gamme 'structure, architecture photo, esthétique'. Il n'y a pas d'histoire, pas de thème, pas de sous-entendu... il n'y a qu'une recherche de lignes, de jeux de lumières et d'ombres.


La première fois que je l'ai exposée, quelqu'un m'a dit : "mais elle ne raconte rien, elle est figée !... " Oui, c'est exactement cela, le temps ne bouge plus, il s'est arrêté. On ne s'attend à rien.


Pour compléter cette histoire, j'ai fait beaucoup de photos de cet endroit précis... de dos, de face, lumière forte, tombée de la nuit... elles sont toutes extrèmement différentes. Là, en noir et blanc, on s'amuse déjà beaucoup. C'est presque un lieu idéal. Mais en couleurs, alors là ! ... en plein après-midi, appareil réglé pour de la lumière blanche, ou tungstène, ou flash, ou... que de fantaisies possibles. C'est un pur régal !

  

Ref - 766.114.228


Titre - Habitat humain

Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   180 euros

Recherche de l'esthétique, de la vie des lignes, de véritables tracés d'architecture. J'ai beaucoup aimé apporter ma touche personnelle à cette construction. En choisissant mon heure de photo, j'ai pu isoler ce grand mur gris (en réalité presque blanc) et en faire un premier plan. Il occupe, seul et uni, lisse, tout l'espace sur la droite, tandis que les constructions en face sont agressives dans tous les sens. Elles se recoupent, s'affrontent, s'opposent. Les unes en pleine lumière, d'autres dans l'ombre. Cette opposition entre la partie gauche et la partie droite est assez passionnante.

  

Ref - 708.110.403


Titre - Vélos

Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   180 euros

Tout d'abord, bien évidemment, ces deux vélos, immobiles, au milieu d'une place, c'est tellement incongru, moche, inutile... ça n'a ni queue ni tête. Ils semblent reliés entre eux par une barre noire ( l'ombre du container derrière). En rengardant cette photo, on peut se demander ce qui a surpris le photographe. ?


Réponse : eh bien, tout ! A commencer par le fait de mettre des vélos, comme ça en plein milieu d'une place déserte.


J'aime trouver ainsi un ou des vélos dans mon espace photo. En général, cela complète l'histoire de la photo car on sait bien que le vélo ne va pas rester là. On peut donc se faire son propre petit cinéma et s'inventer le propriétaire du vélo. Là, j'étais servi ! J'en avais deux d'un coup ! Ils sont repartis... pour où ?

Ref - 893.231.474


Titre - Lac et hiver

Format - H 40 cm x L 50 cm

Contrecollée / laminée sur

complexe alu-Dibond

pattes d'accrochage au dos.

Prêt à accrocher.


L'original initial :   240 euros

J'ai été très séduit par ce moment de paix au bord de ce lac. J'y venais très souvent, j'en faisais le tour, et je rentrais. Parfois je me posais un moment sur un banc et je rêvassais.


Là encore, malgré le froid, je n'ai pu résister et ce fut une sacrée belle journée. Je suis resté sur le banc un très long moment et personne n'est passé. Etonnament, il ne faisait pas si froid car il n'y avait pas de vent mais réellement pas du tout. C'était le moment idéal pour une rêverie romantique.


Cette photo est venue d'elle mème, à la fin de ma rêverie. Je l'ai faite en essayant de ne pas trop heurter les contrastes que je souhaitais modérés, en harmonie avec la douceur du lieu.


  

Site paul-artiste-photographe - Créateur et webmaster du site : paul-artiste-photographe

 paul-artiste-photographe est un nom de domaine protégé.

L'hébergement est assuré par : lerelaisinternet.com


Mails - paulous@orange.fr

Tel : 0033 618 048 096 - 06 18 04 80 96

Paulous est un nom de domaine progégé